Fêtes & soirées

Boire sans être ivre : le guide pratique !

Arriver à une fête à minuit alors que vos amis s’amusent comme des fous, tout ça pour ne pas être le premier à être bourré ? Il n’y a pas de quoi se vanter, et ce n’est certainement pas la façon la plus amusante de passer la soirée.

Découvrez dans cet article des règles de base sur la façon de boire pour ne pas être ivre rapidement. Nous vous invitons également à partager vos propres idées pour une consommation responsable : on le rappelle, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé…

Boire l’estomac vide n’est pas une bonne idée

Vous n’avez rien mangé depuis le matin parce que vous voulez que votre tenue de tailleur soit parfaitement ajustée ? (Ce n’est pas réservé aux femmes.) Peut-être allez-vous renoncer au déjeuner au profit des plats du soir ?

Lorsque vous buvez de l’alcool l’estomac vide, le doux breuvage et surtout ses effets se dirigent directement vers votre cerveau. Avant de quitter votre chez-vous, prenez un repas léger riche en protéines et en graisses. Du poisson avec des légumes et du riz, par exemple, ou du bœuf ou du poulet. Pas la peine de miser sur un kebab : le pain absorbera l’alcool comme une éponge, donc l’alcool restera dans votre corps plus longtemps après que vous l’ayez consommé.

Un verre d’alcool ? Un verre de soft

Toute boisson ou verre alcoolisé doit être accompagné d’un verre d’eau, de jus de fruits frais ou de thé vert. Dans quel but ? Pour commencer, il faut s’abstenir d’étancher sa soif avec de l’alcool. De plus, comme l’alcool déshydrate le corps, il est bon de boire beaucoup d’eau pour rester hydraté jusqu’au matin.

En résumé, vous voulez boire plus longtemps ? Alors buvez plus… d’eau.

Grignoter en buvant, l’astuce pour tenir

N’oubliez pas d’alterner entre les boissons ou les verres de vodka et les petites collations pendant la fête. Cela permettrait d’éviter que l’alcool ne soit métabolisé trop facilement. Il est également crucial de consommer autant que possible des boissons non alcoolisées.

Les mélanges d’alcools sont des bombes à retardement

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas seulement la quantité d’alcool que nous consommons qui compte, mais aussi le type d’alcool que nous consommons et aussi l’ordre dans lequel nous le consommons. Si vous allez à une fête et que vous voulez essayer différentes formes d’alcool, commencez par les plus légers, puis passez aux plus forts et aux plus alcoolisés plus tard dans la soirée.

Deuxièmement, ne faites pas l’erreur de combiner des alcools gazeux et non gazeux. Si vous mélangez de la vodka avec de la bière, vous serez plus vite ivre ou vous vous sentirez mal, et bonjour la soirée aux toilettes.

Ne vous laissez pas avoir par vos amis

Vous les connaissez, non ? Vos amis qui sont vos pires ennemis, surtout en soirée. “Allez, bois un coup”… “T’inquiètes pas, avec ça, ça va passer”… “Prends un verre avec moi”, “Tu bois quoi ?”… “Main putain, tu bois rien toi ?”… sont des phrases que nous entendons souvent de la part de nos amis.

Il est difficile de dire non aux demandes et aux persuasions, mais s’affirmer nous empêchera non seulement de quitter le groupe trop tôt, mais nous aidera aussi à boire tranquillement ce qu’on a envie de boire, et à notre rythme. L’objectif n’est pas d’être ivre le plus vite possible, mais plutôt de s’amuser.

La vitamine C pour prévenir les douleurs

La vitamine C est un moyen connu de prévenir les maux de tête après une nuit d’alcool. Si vous vous souvenez d’en prendre avant et après la fête, cela fonctionne bien. “Vodka Doliprane j’anticipe”, dixit Orelsan.

Vous êtes fatigué(e) ? Les effets de l’alcool seront décuplés

Les effets de l’alcool sont en effet plus puissants sur un corps épuisé. Les amateurs de sport le savent bien : un verre de bière vous fera tourner la tête après une séance d’entraînement particulièrement éprouvante. Par conséquent, si vous passez une bonne nuit de sommeil avant une fête, vous pourrez non seulement danser jusqu’au petit matin sans complications, mais vous éviterez aussi les effets négatifs d’une forte consommation d’alcool.

Et après la soirée, je fais quoi ?

Vous avez quand même pas mal levé le coude, pas vrai ? Voici quelques gestes à respecter pour remonter rapidement la pente :

  • Prenez un bain apaisant le lendemain matin ;
  • Mangez un repas sain et régénérant ;
  • Faites une promenade pour vous oxygéner, même si vous avez une flemme intersidérale ;
  • La piscine, ainsi que tout autre type d’activité physique, est un pur bonheur quand on trimballe une petite cuite ;

Et vous, quelles sont vos stratégies pour consommer de l’alcool sans vous mettre une mine ? Je suis sûr que vous avez quelques techniques éprouvées que vous utilisez, alors n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *